Réouverture de la salle de lecture à compter du 1er juillet 2020, uniquement sur rendez-vous. Pour consulter les disponibilités et choisir un créneau de consultation, cliquez ici

Focus

Vous accédez à des documents (films, photos, études, etc.) et vous lisez en même temps un article qui vous aide à les mettre en perspective.


La rafle du Vél d'Hiv – 16 et 17 juillet 1942

Ce focus accompagne le souvenir des Juifs raflés par la police française, à Saint-Denis, pendant la Seconde guerre mondiale. Ils sont au moins 111 à avoir été arrêtés, dans tous les quartiers de Saint-Denis, puis déportés, de 1941 à 1944. Parmi eux, 19 enfants.

Consulter

L'indépendance de l'Algérie et Saint-Denis – 5 juillet 1962

L’indépendance de l’Algérie a été proclamée le 5 juillet 1962. La colonisation française a duré 132 ans. Entre 1954 et 1962, les villes populaires et ouvrières de la banlieue parisienne ont vécu dans une grande proximité avec la question algérienne et la violence introduite par la situation de guerre. Les Algériens vivaient par milliers à Saint-Denis.

Consulter

La photographie de reportage pendant la Guerre d’Algérie – 1954-1962

La photographie en période de guerre, à Saint-Denis comme ailleurs, ne montre pas tout. Elle illustre principalement les évènements prévus à l’avance et qui vont faire l’objet d’un article dans la presse, principalement dans Saint-Denis Républicain. On voit, sur les photos, la mobilisation locale pour la paix et pour l’autodétermination. Il peut s’agir de manifestations dans les cités de logement social, de rassemblement à la porte des usines, de signatures de pétition, de réunions. La ville entière semble être mobilisée.

Consulter

Un message en arabe pour les travailleurs nord-africains – Avril 1947

On peut lire, dans le Bulletin municipal de Saint-Denis du mois d’avril 1947 la phrase suivante :« La colonie nord-africaine de Saint-Denis étant très importante, nous avons penséadresser à ces travailleurs un appel en leur langue ». Cette phrase introduit effectivement un texte imprimé en langue arabe non traduite . C’est un mot d’amitié écrit et publié dans la presse officielle de la mairie. Il s’adresse aux Algériens de Saint-Denis qui sont arrivés par milliers depuis 1945, poussés à l’exil par la nécessité de trouver du travail.

Consulter