Base de données des poilus de Saint-Denis. Soldats dionysiens morts ou disparus au cours de la Première guerre mondiale (1914-1918).

Fermer le formulaire de recherche
Mot(s) de la recherche
NOM, Prénom(s)
Adresse à Saint-Denis
Naissance
Régiment
Décès ou disparition

4121 soldats de Saint-Denis ont été portés disparus ou sont décédés au cours de la Première guerre mondiale.

Vous pouvez contribuer à l'enrichissement de cette base de données.
Toutes les fiches individuelles de ces poilus dionysiens sont ouvertes à vos commentaires et contributions.
Vous pouvez poster les éléments dont vous disposez sur le parcours de chacun de ces soldats et même un document numérisé : portrait, diplôme, courrier, etc.

 

Comment cette base de données a-t-elle été constituée ?

Durant la guerre, c'est au maire de la ville de résidence d'un soldat, au moment de la mobilisation, que revient la mission de prévenir la famille en cas de décès ou de disparition. La mairie reçoit donc de la part des autorités militaires tous les éléments disponibles sur les conditions de ces disparitions. Les "enfants de Saint-Denis", morts à la guerre, qui vivaient dans une autre commune au moment de leur mobilisation ont donc été enregistrés dans cette autre commune.

 

Les Archives municipales de Saint-Denis ont exploité les différentes sources disponibles dans leurs fonds pour établir une base de données nominative présentant chacun de ces soldats :

    • les fiches individuelles de renseignements établies par la mairie de Saint-Denis

Ces 3742 fiches donnent les informations disponibles sur l'état civil des poilus : nom, prénoms, date et lieu de naissance, nom des parents, situation familiale. Elles indiquent également la date et le lieu de décès, de disparition, d'inhumation et la situation militaire : classe, régiment, lieu de recrutement.

Elles sont souvent complétées par des informations sur la vie des soldats, leur métier, la situation de leur famille (origine, parcours géographique, situation sociale).

    • les avis de décès ou de disparition envoyés par les autorités militaires

Les régiments au front ou le ministère de la Guerre ont adressé à la mairie des courriers ou télégrammes avisant le maire de la disparition ou du décès d'un soldat. Ces avis donnent l'état civil du soldat, son régiment, les conditions de sa disparition ou de sa mort.

Ils sont très souvent complétés par des notes manuscrites des agents de la mairie chargés de recenser les poilus de Saint-Denis tombés au front. Ces notes apportent des informations biographiques sur les soldats ou la famille à prévenir.

On trouve également parmi ces avis des extraits des registres des hôpitaux complémentaires (lorsqu'un soldat a été évacué du front), des citations à l'Ordre d'une Division, des avis d'inhumations, de la correspondance.

    • la correspondance du maire

Des courriers adressés au maire complètent cette base de données. Il s'agit souvent de lettres de la famille, sans nouvelles d'un soldat au front ou demandant des secours après la perte d'un proche. Ce sont parfois des lettres de poilus donnant des précisions sur la disparition d'un de leurs camarades. On y trouve également des enquêtes sociales de la mairie ou d'organismes de secours pour venir en aide aux familles sinistrées.

    • les listes complémentaires

Des listes de soldats ont été établies par la mairie de Saint-Denis et le ministère des Pensions après la guerre afin de recenser des soldats "morts pour la France". Elles ne donnent que peu de renseignements mais font parfois apparaître des noms qui jusque-là ne figuraient pas dans les sources présentées ci-dessus.

Un cahier manuscrit, établi par la mairie, recense les transferts de corps ayant fait l'objet d'une notification aux familles entre novembre 1920 et octobre 1926.

 

Comment lire les informations ?

Chaque soldat identifié a fait l'objet d'une entrée dans la base de données, et les informations qui y sont associées proviennent du document de référence, numérisé et lié à chaque fiche.

Lorsque plusieurs sources concernent un même soldat, les informations complémentaires trouvées ailleurs que sur ce document de référence (le plus souvent la fiche individuelle de renseignements établie par la mairie de Saint-Denis) sont retranscrites dans la zone "Notes". 

Lorsqu'un document issu de la correspondance du maire (courrier d'un soldat ou de sa famille par exemple) mentionne un poilu de cette base de données, la cote du courrier est indiquée pour faciliter les recherches. L'intégralité de cette correspondance est numérisée, à découvrir dans la rubrique "le quotidien local".

Toutes les sources originales, numérisées ou non, sont consultables en salle de lecture des Archives municipales de Saint-Denis.

 

Intérêt historique et pistes de recherche

Le formulaire de recherche permet d'interroger l'ensemble de la base de données selon des critères de recherche avancés.

Saint-Denis, pendant la Première Guerre mondiale, est une ville de l'arrière, une ville ouvrière. Son maire, Gaston Philippe, est socialiste et pacifiste. Le fonctionnement de la municipalité marque la proximité avec les habitants. Il est possible d'exploiter toutes les données historiques.

 

Quelques exemples :

> les réfugiés des "pays envahis" du nord et de l'est de la France
> les zones de combats, les combats les plus meurtriers
> l'origine géographique des soldats ou de leur famille
> le fonctionnement de l'administration communale
> les métiers les plus répandus au début du 20e siècle

  

Pour aller plus loin

Sur ce site :

> la correspondance du maire de Saint-Denis entre août 1914 et décembre 1918
> la presse, notamment les journaux L'Emancipation et le Journal de Saint-Denis qui pendant la période 1914-1918 informent la population locale de l'actualité politique, des combats et des disparitions (parfois avec une photographie ou une biographie)
> les notes de guerre de Claude Pupier,  capitaine de réserve attaché à l'état-major du général Foch pendant la Première guerre mondiale
> les cartes postales de poilus adressées à une "correspondante de guerre"
> les instruments de recherche liés à la guerre 1914-1918, notamment la série H (affaires militaires), la série D (administration générale de la commune), la série Q (assistance et prévoyance) 

Ailleurs :

> Mémoire des hommes : le site du ministère de la Défense et la base de données des soldats "morts pour la France"
> La Mission du centenaire : le site institutionnel dédié à la commémoration du centenaire de la guerre 14-18
> Chtimiste : un site de particulier recensant notamment les lieux des combats et les parcours des régiments

  

N'hésitez pas à prendre contact avec nous : service.archives@ville-saint-denis.fr