Focus

Vous accédez à des documents (films, photos, études, etc.) et vous lisez en même temps un article qui vous aide à les mettre en perspective.


Un camp d’internés civils britanniques dans la Grande Caserne de Saint-Denis (1940-1944)

2 Fi 15/250

La Caserne. Carte postale noir et blanc. Raymon, éditeur.

A quoi servait la Grande Caserne de Saint-Denis pendant la Seconde Guerre mondiale ? Qu'ont fait les Allemands de l'ancienne caserne des Suisses ? 

À l’été 1940, elle devient le « Frontstalag 220 », un camp d’internement de civils alliés. Elle accueille des hommes de 16 à 65 ans, ressortissants britanniques, américains ou de pays membres du Commonwealth. Ils y restent enfermés toute la durée de la guerre. Ce focus donne quelques clés pour mieux connaître leur histoire.

Consulter

La belle architecture de Saint-Denis – 1984

En banlieue parisienne, encore plus qu’ailleurs, les questions urbaines sont au cœur de l’actualité et l’histoire s’impose, là aussi bien plus qu’ailleurs, comme un outil précieux pour la compréhension de la ville vécue au quotidien par ses habitants. Le citoyen a besoin de l’approche historique pour mieux se situer dans son environnement urbain. Parmi beaucoup d’autres, une question se pose à lui : comment l’architecture s’est-elle constituée au fil des siècles pour finir par fabriquer le paysage familier de la ville qu’il connaît aujourd’hui ?

Consulter

La Ruche, petite cité de logements à bon marché du 19e siècle – 1892-1912

Il existe aujourd’hui, au cœur du quartier de la Plaine Saint- Denis, un petit « hameau » de logement social dont la construction remonte à la fin du 19e siècle. C’est La Ruche, construite de 1892 à 1896, tout près de la voie ferrée, au milieu des usines.

Cette cité calme de petits immeubles collectifs et de pavillons avec jardin individuel clos possède un grand intérêt historique. Elle a fait figure à l’époque de sa construction de modèle à suivre en matière de logement social ouvrier.

Consulter

L'architecture des habitations ouvrières à bon marché – Fin du 19e siècle

Cité La Ruche

2 Fi 3/166. La Ruche. Carte postale noir et blanc (s.d.)

Le paysage urbain de Saint-Denis est marqué par les formes architecturales de l’habitation ouvrière de l’époque de la révolution industrielle. Il peut s’agir de pavillons ou d’immeubles locatifs. La plupart ont été construits entre 1880 et 1930. Une petite partie de ces constructions relève des tout débuts du logement social. On parlait alors d’Habitations économiques ou encore d’Habitations à Bon MarchéLa Ruche, à Saint-Denis, dans le quartier de La Plaine, est la première d’entre elles. C’est une petite cité ouvrière unique décrite et commentée dans de nombreuses publications de la fin du 19e siècle.

Consulter

Frédéric Duval, archiviste et chrétien penseur du social – Début du 20e siècle

Frédéric Duval, archiviste paléographe, a été l’archiviste bibliothécaire de Saint-Denis de 1905 jusqu'à sa mobilisation pour la guerre, en août 1914. 

En apparence, tout oppose Frédéric Duval et son prédécesseur Fernand Bournon. Pourtant, l’un et l’autre sont des intellectuels personnellement engagés dans la vie de leur temps, et qui ont, chacun à leur manière, contribué à inscrire la banlieue de Paris dans l’histoire.

Consulter

Fernand Bournon, archiviste et intellectuel engagé – 1892

Fernand Bournon, diplômé de l’école des Chartes, a été l’archiviste de la Ville de Saint-Denis durant 12 ans entre 1886 et 1898. Il avait 31 ans à son arrivée. Saint-Denis, quand il vient y travailler, est déjà une grande ville ouvrière où les idées socialistes cheminent. Est-il arrivé là un peu par hasard ou bien alors par choix délibéré ? Il est difficile de le dire. Ce qui est sûr, c’est que Fernand Bournon pensait que l’historien devait avoir, dans la société de son temps, un rôle civique et social.

Consulter