Focus

Vous accédez à des documents (films, photos, études, etc.) et vous lisez en même temps un article qui vous aide à les mettre en perspective.


La Libération de Saint-Denis : le récit d'Henry Bulliard, commandant des FFI

Combats du Barrage de Saint-Denis, 26 août 1944

« Le 25 août 1944, par mesure de sécurité, quelques points d’appui sont tenus dans Saint-Denis : villa Danré, Fort de l’Est, Caserne, Mairie. Le gros des FFI couche à la SEP, carrefour Pleyel.

Le 26 août à 5 heures du matin, toutes les positions sont renforcées. A 7 heures le Barrage est fortement occupé. En face de nous, à Pierrefitte, les Allemands tiennent le pont de Creil, soutenus par 2 canons de 88. Leur but apparent est de faire sauter ce pont. Le nôtre est de les en empêcher. Mon PC est villa Danré.

Les FFI de Saint-Denis sont environ 150, dans cet endroit, avec 6 mitrailleuses Rebel, 1 char Hotchkiss, et des armements légers.

A 8 heures une patrouille de la 2e DB, commandée par un adjudant, vient prendre le contact avec nous. Elle est composée de quelques voitures et une auto mitrailleuse. Un groupe motorisé du 18e arrondissement, sous les ordres du capitaine FFI Morin, vient en renfort, ainsi qu’un groupe de Saint-Ouen et Clichy. »

Consulter

Le groupe scolaire Anatole France

4 M 61

Plan du rez-de-chaussée de la maison Gabrielli, 156 boulevard Ornano. 1887

 Depuis quand existe-t-il une école quartier Pleyel ?
Comment le groupe scolaire « définitif » a-t-il été construit ?
Le groupe scolaire a-t-il toujours le même aspect aujourd’hui ?
► D’où viennent les œuvres qui s’épanouissent sur les murs du groupe scolaire Anatole France ?
► Pourquoi l’école élémentaire s’appelle-t-elle aujourd’hui Anatole France et l’école maternelle Pleyel ?

Consulter

L’hôtel de ville de Saint-Denis, trois siècles d’histoire en questions

16 Fi 77/6

Maison de ville. Existant et projet : plan d'élévation sur la rue. Echelle en pieds. Papier fort. Aquarelle. 1er août 1791

Pour en savoir plus

Qu’est-ce qu’un hôtel de ville ?
Où l’installer ?
Quand l’hôtel de ville actuel a-t-il été bâti ?
Qui sont les architectes qui l’ont dessiné ?
Pourquoi orner le bâtiment d’un beffroi ?
Que consulter pour en savoir plus sur l’hôtel de ville ?

Toutes les réponses sont dans ce focus, images à l'appui.

Consulter

Conseil municipal du 13 juin 1968 : les élus réaffirment leur solidarité

Trois semaines après le conseil municipal du 21 mai 1968, des élections législatives s’annoncent, certaines entreprises de Saint-Denis commencent à reprendre le travail, d’autres continuent la lutte... Il est temps de faire le point. 

Consulter

Conseil municipal du 21 mai 1968 : solidarité avec les travailleurs en lutte

80 entreprises en grève, de multiples sites occupés, et des dizaines de milliers de grévistes… Le 21 mai 1968, le maire communiste de Saint-Denis, Auguste Gillot, convoque en urgence une séance extraordinaire du conseil municipal.

Consulter

Un camp d’internés civils britanniques dans la Grande Caserne de Saint-Denis (1940-1944)

2 Fi 15/250

La Caserne. Carte postale noir et blanc. Raymon, éditeur.

A quoi servait la Grande Caserne de Saint-Denis pendant la Seconde Guerre mondiale ? Qu'ont fait les Allemands de l'ancienne caserne des Suisses ? 

À l’été 1940, elle devient le « Frontstalag 220 », un camp d’internement de civils alliés. Elle accueille des hommes de 16 à 65 ans, ressortissants britanniques, américains ou de pays membres du Commonwealth. Ils y restent enfermés toute la durée de la guerre. Ce focus donne quelques clés pour mieux connaître leur histoire.

Consulter