Nous recevons les usagers sur rendez-vous uniquement. Cliquez ici pour réserver un créneau de consultation.

Saint-Denis, hier, aujourd’hui, demain : un film tourné au début des années 1970

Saint-Denis, hier, aujourd’hui, demain est un documentaire de 19 minutes réalisé par Pierre Trovel et produit par le service photographique et audiovisuel de la ville de Saint-Denis au début des années 1970. On n’en a conservé que les images : la bande son a été perdue.

Le court-métrage propose de nous plonger « au cœur de Saint-Denis » en évoquant successivement différents thèmes comme l’industrie, le logement, ou les loisirs. Il nous emmène dans les quartiers, et la caméra, au fil des rues, s’attache aux gens, aux affiches sur les murs, aux enseignes lumineuses qui clignotent…

Les premières minutes mettent en évidence les ouvriers et les entreprises de Saint-Denis, comme le gaz de la Plaine ou Christofle, mais aussi une affiche politique qui s’insurge « contre la voracité des monopoles capitalistes qui ruinent la France ».

Le documentaire souligne ensuite la vitalité commerçante de la ville. La caméra s’attarde sur le marché et ses étals, les magasins et leurs enseignes : « Boucherie populaire », « Beurof », « À la parisienne »…

Puis le film donne à voir les métros aux lumières blafardes, les flopées de voitures et les bouchons qui se forment sur les routes, la foule qui descend les escaliers de la gare à 7h du matin… Il rappelle les combats à mener pour améliorer les transports en banlieue.

Le court-métrage revient aussi sur le thème du logement. Il met en évidence les multiples taudis, les bidonvilles, l’importance de la lutte contre l’habitat insalubre à Saint-Denis, avant de s’intéresser aux nouvelles constructions, aux chantiers, aux cités HLM qui sortent de terre et deviennent de véritables lieux de vie.

Dans ces quartiers, comme dans le reste de la ville, des services publics (crèches, écoles, foyers de personnes âgées…) sont proposés aux habitants de tous les âges : c’est que le film évoque ensuite. La caméra, alternant plans larges et gros plans, suit les enfants qui jouent avec un ballon à la crèche, s’amusent dans la cour ou montent dans un car à la sortie de l’école.

Les dernières minutes du documentaire s’intéressent aux loisirs sportifs et culturels proposés dans la ville. On y pénètre aussi bien dans le stade Auguste Delaune que dans la bibliothèque du centre-ville, on y assiste à un cours de danse pour enfants comme aux répétitions d’un spectacle au théâtre Gérard Philipe.

À travers ce panorama varié, les images offrent un point de vue sur le Saint-Denis des Trente Glorieuses, ses atouts et ses difficultés.