La lettre

Chaque numéro de La lettre propose des pistes de découvertes et de recherches autour d’une thématique précise. La lettre s’adresse à tous : habitants, acteurs locaux, enseignants, chercheurs, curieux. Et vous pouvez vous y abonner.



Gérer votre abonnement

S'abonner

Civilité

Se désabonner


#2

Le centenaire de la Guerre de 14-18 (1)

Les Archives municipales travaillent à faire découvrir la réalité des conséquences de la Grande Guerre à Saint-Denis, une grande ville de la banlieue nord de Paris. 

 

Les enfants dans l’affiche de propagande nationaliste

Francisque Poulbot a illustré beaucoup d’affiches de propagande durant la guerre de 14-18.   

Il a réalisé en 1916, pour Saint-Denis, sa ville de naissance, une affiche très colorée qui annonce une journée de charité pour les Poilus et leur famille.

> Pour regarder l’affiche et lire son analyse iconographique, c’est ICI

 

Les entreprises en guerre

En 1915, une nouvelle usine est construite route de la Révolte, à Saint-Denis. Elle est destinée à produire de l’armement. Des photographies sont prises durant les travaux, puis suivent le processus de fabrication des obus dans l’entreprise mise en fonctionnement, en 1916. Elles témoignent du bouleversement provoqué par la guerre dans l’industrie.

> Pour voir les photographies des Forges et ateliers de la Fournaise, c'est ICI.

> Un article pour en savoir plus sur l’industrie en temps de guerre : http://archives1418.ville-saint-denis.fr/industrie-guerre/

 

La correspondance du maire et des habitants pendant la guerre : une source inexploitée

Quand la guerre est déclarée, en août 1914, Saint-Denis est une ville socialiste et pacifiste. En effet, deux ans plus tôt, à l’issue des élections municipales de mai 1912, Gaston Philippe, membre de la SFIO, a été élu maire. C’est lui qui va accompagner le quotidien des habitants de Saint-Denis durant toute la durée du conflit.

La totalité de la correspondance échangée entre le Maire et tous ses administrés (habitants, entreprises, etc.) durant le conflit a été numérisée.  Cet ensemble de plusieurs milliers de courriers contient beaucoup d’écrits de gens « ordinaires ». C’est un corpus qui laisse une grande place à l’expression écrite des habitants sur leur vécu.

> Mis en ligne sur ce site, il peut être consulté de manière strictement chronologique, mois par mois, ou interrogé par mots-clefs ICI.

 

Les élus face à la guerre : l’action municipale durant le conflit

Le portail des archives en ligne permet deux types d’interrogation sur toutes les décisions locales prises par le maire et le conseil municipal :

> une interrogation par mots-clés ICI. 

> une interrogation par date qui permet de lire les registres ICI.

 

Un exemple de recherche : pour mesurer l’action municipale visant à faciliter l’approvisionnement en charbon (nécessaire pour se chauffer et pour faire tourner les usines) :

> l’interrogation thématique permet de trouver toutes les occurrences ICI

> l’interrogation par date permet de lire la décision prise le 16 octobre 1914 ICI.

 

La presse dans la guerre

Très influente en 1914, comment la presse se fait-elle l’écho de la guerre ? De quels événements témoigne-t-elle ? Peut-elle tout dire ? 

Deux journaux locaux publiés à Saint-Denis pendant la Première Guerre mondiale ont été numérisés et mis en ligne : L’Emancipation et le Journal de Saint-Denis.

> Pour en savoir plus sur ces deux publications : http://archives1418.ville-saint-denis.fr/journaux-locaux/

> Pour lire L’Emancipation et/ou le Journal de Saint-Denis c'est ICI.

 

Retrouver les victimes de la guerre à l’arrière

Bien que Saint-Denis soit située à plusieurs centaines de kilomètres du front, ses habitants sont atteints de plein fouet par la guerre et ses conséquences. Quels documents conservés par les Archives municipales consulter en salle de lecture pour en trouver des témoignages ?

> Un membre de votre famille a fui Arras pour s’installer à Saint-Denis pendant la Première Guerre mondiale ? Un état des réfugiés du Pas-de-Calais venus à Saint-Denis en 1914 est conservé sous la cote CT 1003.

> Vous voulez savoir si l’immeuble que vous habitez a subi des dégâts dans l’explosion de La Courneuve, le 15 mars 1918 ? Les dossiers de demande d’indemnisations sont conservés sous les cotes CT 157, CT 210, CT217, CT 223 et CT 225.

> Vous souhaitez identifier les personnes décédées suite au raid aérien que Saint-Denis a subi le 30 janvier 1918 ? Des listes des victimes des bombardements de la Première Guerre mondiale sont consultables en CT 930.