Les cafés dans la ville ouvrière de Saint-Denis

11 / 18

Aux numéros 21 et 23 de la rue de Strasbourg. 1960....

Aux numéros 21 et 23 de la rue de Strasbourg. 1960. Collections AMSD.

Dans ce café disparu, les ouvriers pouvaient venir chercher leur repas : « Vente à emporter ».

On pense à Georges Pérec :

« Il n'y aura plus écrit en lettres de porcelaine blanche collées en arc de cercle sur la glace du petit café de la rue Coquillière : "Ici, on consulte le Bottin" et "Casse-croûte à toute heure". »

Retourner à la galerie