Les cafés dans la ville ouvrière de Saint-Denis

5 / 18

Le 8 rue Génin dans le quartier Parmentier. Années...

Le 8 rue Génin dans le quartier Parmentier. Années 1930. Don privé.

Les habitants de l’immeuble appartiennent tous à la même famille élargie. Ils travaillent toutes et tous chez Christofle, tout près, de l’autre côté du canal. Le café restaurant est loué. Il rapporte un peu d’argent aux grands-parents qui ont fait construire l’immeuble à la toute fin du 19e siècle.

Dans les années trente, un patron de café raconte :

« Je travaille chez moi, le soir avec ma fille, jusqu’à onze heures, et il faut que je sois debout à six heures pour venir faire ma journée à l’usine. Ma femme et mon fils, eux, se lèvent à quatre heures du matin pour servir les ouvriers de l’usine voisine qui prennent leur café ou consomment du vin ou de l’eau de vie avant de commencer leur travail. Mon fils est ajusteur. Après avoir servi, il court à l’usine. »

Retourner à la galerie