Le "taudis" dans l’histoire de Saint-Denis – 1948

13 Fi 1654/2 "Pour que ceci disparaisse, 5000 logements sont indispensables." Intérieur d'un stand lors d'une fête politique. 1948

Voir toutes les images (1)

 

 

Cette photographie a été prise lors d’une fête politique, à Saint-Denis, au printemps 1948. Elle représente l’intérieur d’un stand entièrement habillé d’un décor peint et coloré comme celui d’une scène de théâtre : il s’agit de la représentation dramatisée d’un taudis.

A l’époque, le terme n’est pas péjoratif. Il est utilisé pour désigner une habitation en mauvais état, souvent exiguë, dépourvue de confort et d’hygiène. Aujourd’hui, on parle plus couramment d’habitat insalubre.

On peut lire sur des panneaux plaqués sur le décor, les chiffres d’une enquête de l’époque :> 4383 familles ne disposent pas d’une cuisine

> 21 189 familles ne disposent pas d’installation sanitaire
> 10 020 familles n’ont pas l’eau dans leur logement
125 familles ne disposent ni du gaz ni de l’électricité
6437 familles ne disposent pas du gaz
123 familles n’ont pas l’électricité
3000 personnes sont sinistrées à la suite des bombardements de la Seconde guerre mondiale

 Focus publié le 09 février 2011dans le cadre du quarantième anniversaire de la mort d’André Lurçat.