La Basilique et ses mystères de pierre – 1977

Ce court métrage, Abbaye royale de Saint-Denis, est signé Sarah Maldoror. Il se présente comme un bref documentaire sur l’architecture et la statuaire de la Basilique de Saint-Denis. Mais il est beaucoup plus.

Sarah Maldoror, militante de l’égalité de toutes et de tous, revisite l’édifice à sa manière, à la fois espiègle et tendre. Elle déconstruit, aidée des textes de Suger et de Bossuet, la majesté royale, un peu trop révérencieuse, du lieu. Elle se détourne du pouvoir et de la vanité des puissants. Seuls la vie et ses mystères sont importants.

Son regard, dans la Basilique, s’attarde sur la vitalité pleine de malice des petits monstres et des faunes de pierre que nous avons l’impression de voir pour la première fois. Elle s’arrête sur le grotesque ou le terrifiant. Nous sommes comme dans un conte populaire. Et nous la suivons dans le monde de l’imaginaire médiéval.

Nous sommes entraînés, loin de l’histoire des rois de France, du côté de la culture populaire et des mythes les plus anciens. La Basilique marque un commencement, celui de l’art gothique, mais elle est aussi un héritage qui vient du fond des temps.

Sarah Maldoror nous aide à le comprendre pour mieux regarder. Elle nous donne, en un peu plus de six minutes, une vraie leçon d’histoire (où il n’y a pas que les rois qui comptent).

Focus publié le 14/09/2012