L’hôtel de ville de Saint-Denis, trois siècles d’histoire en questions

16 Fi 77/6

Maison de ville. Existant et projet : plan d'élévation sur la rue. Echelle en pieds. Papier fort. Aquarelle. 1er août 1791

Pour en savoir plus

Voir toutes les images (11)

Qu’est-ce qu’un hôtel de ville ?

L’hôtel de ville, ou « maison de ville », est le lieu où se réunit le conseil municipal. À Saint-Denis, il en existe un depuis le dix-huitième siècle : le 9 juin 1720, le roi décide que ce sont désormais, sous la présidence du bailli, 3 échevins et un receveur des deniers communaux qui vont gérer les affaires de la ville de Saint-Denis. Mais à l’époque, il n’est pas obligatoire que la commune dispose d’un local spécialisé pour abriter sa gestion. Dans un premier temps, c’est donc chez lui que le bailli Jean-Baptiste Le Laboureur convoque ses collaborateurs…  jusqu’au 30 juillet 1733, où la décision est prise de louer, pour servir d’hôtel de ville à Saint-Denis, une maison « forte en vue » qui donne sur l’actuelle place Victor Hugo. À l’époque, l’équipe municipale se contente d’occuper quelques pièces et sous-loue le reste. Aujourd’hui, la mairie occupe deux bâtiments de plus de 5 étages reliés par une passerelle.

 

Où l’installer ?

L’hôtel de ville de Saint-Denis a été situé dès le départ à un emplacement stratégique : sur la place Pannetière (actuelle place Victor-Hugo), en plein cœur de la cité, à côté de la basilique et de l’abbaye qui a longtemps géré seule l’administration municipale. Lorsque le bâtiment est devenu trop petit, de nombreuses démolitions ont été nécessaires sur les parcelles voisines pour permettre de le reconstruire puis de l’agrandir. Depuis le début des années 1990, il a même intégré dans ses murs les ruines de l’ancienne église des Trois Patrons.

 

Quand l’hôtel de ville actuel a-t-il été bâti ?

29 juin 1878 : la construction d’un nouvel hôtel de ville, monumental, est décidée.
21 novembre 1883 : inauguration du nouvel hôtel de ville, construit dans un style néo-renaissance, par le président de la République Jules Grévy. C’est un grand bâtiment en pierres de taille, au toit d’ardoises.
Avril 1993 : inauguration de l’extension de l’hôtel de ville, reliée à la partie la plus ancienne par une passerelle de verre. Elle est destinée à accueillir les services municipaux, à l’étroit dans le bâtiment du dix-neuvième siècle.

 

Qui sont les architectes qui l’ont dessiné ?

Paul Laynaud, architecte de la ville de Saint-Denis à la fin du dix-neuvième siècle, a imaginé la partie la plus ancienne de l’hôtel de ville, dans un style néo-renaissance. Âgé d’une quarantaine d’années à cette époque, cet ancien élève de l’école nationale et spéciale des Beaux-Arts est aussi l’auteur à Saint-Denis de groupes scolaires (notamment ceux des boulevards Marcel Sembat et Félix Faure), d’un hôpital (devenu aujourd’hui le centre hospitalier Danielle Casanova)....

Henri Gaudin, illustre architecte parisien récompensé de l’Équerre d’argent à deux reprises, a conçu l’extension inaugurée en 1993. Né en 1933, celui qui a abandonné une carrière dans la marine pour entrer aux Beaux-Arts a dessiné de nombreuses constructions en France, comme le stade Charléty à Paris ou le centre des Archives diplomatiques de La Courneuve.

 

Pourquoi orner le bâtiment d’un beffroi ?

Pour ce petit clocher surmontant le toit de la mairie, l’architecte Paul Laynaud s’est inspiré des villes du Nord de la France, où le beffroi, tour dotée d’une cloche édifiée à proximité de l’hôtel de ville, constitue un symbole du pouvoir de la commune dès l’époque médiévale. Détruit dans un incendie le 7 juin 1988, le beffroi dionysien (aussi appelé campanile) est aussitôt reconstruit. Son carillon joue encore aujourd’hui, quotidiennement, Le Bon roi Dagobert et Le Temps des Cerises.

 

Que consulter pour en savoir plus sur l’hôtel de ville ?

• Anne LOMBARD-JOURDAN, « Les trois hôtels de ville de Saint-Denis », Bulletin de la Société de l’histoire de Paris et de l’Ile-de-France, Paris, 1980, p. 155-158. (8 SD 601)
• Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, Regards sur les hôtels de ville : 40 mairies en Seine-Saint-Denis, Bobigny, 2016. (1 RP 517)